Le temps passe tellement vite, nous voilà déjà en mars. C’est certainement le bon moment pour passer en revue nos objectifs et nous réajuster, si nous souhaitons compléter le premier quart de  l’année avec succès.

motivation fitness femme qui court fisherman's bastion budapest

Puisque vous êtes sur cette page, j’imagine que vous avez comme objectifs d’améliorer votre santé et bien-être.Je suis curieuse d’en apprendre plus alors n’hésitez pas à les partager en commentaire. MAIS AVANT, j’ai quelques petites questions.

En janvier, aviez-vous pris comme beaucoup la résolution de (re)commencer à vous entraîner sans jamais passer à l’action?

Ou peut-être, avez-vous commencé puis abandonné au bout de quelques semaines?

Ou alors, pratiquez-vous votre activité physique comme souhaité mais perdez votre motivation?

Si vous répondez oui à une de ces questions, ces 6 astuces que j’utilise pourraient vous aider.

Un petit “reality check” s’impose avant !

Ayant souvent échangé avec mes amies afin de mieux comprendre les différentes réalités de chacune, je me dois de clarifier certains éléments avant d’aller plus loin :

1 – La motivation c’est ce qui nous lance (nous fait commencer), l’HABITUDE c’est ce qui nous fait continuer.

Cette phrase de Jim Rohn résume assez bien mes pensées.

La motivation nous procure de l’énergie et de la détermination pour commencer, continuer ou terminer nos projets . C’est du moins l’idée à laquelle nous nous accrochons.Pourtant, bien souvent, notre motivation disparaît avec le temps. Les journées où tout va bien, nous sommes heureuses et hyper motivées, prêtes à conquérir le monde. LE JOUR où quelque chose semble mal aller, nous perdons notre élan. Notre motivation s’est volatilisée et nous arrêtons de poursuivre notre but : GROS PROBLEME !

Ce qu’il faut plutôt faire lorsque nous avons la motivation de commencer quelque chose (un projet), c’est de prendre action immédiatement. Il faut utiliser sur cette force et cette opportunité unique qui s’offre à nous. Qui sait si dans 24h nous serons toujours motivées ? Cette énergie n’est pas faite pour durer indéfiniment. Prendre action c’est en quelque sorte poser un acte qui nous oblige à exécuter un plan par la suite.

Le fait de continuer le “projet” est donc une simple conséquence du requis d’exécution de ce plan. Des habitudes se créent pendant qu’on l’exécute et ces habitudes deviennent notre réalité/notre motivation.

2 – Il y a une énorme différence entre avoir un manque de motivation et être paresseuse, trouver des excuses ou jouer la victime.

Je sais que beaucoup vont me détester, mais soyons honnêtes !

Au fond de nous nous savons exactement ce que nous désirons et croyez-moi, bien souvent, nos actes reflètent nos désirs. Alors quand quelqu’un me dit « j’ai vraiment envie de m’entrainer mais je n’ai pas le  temps », ma réponse est « en as – tu vraiment envie ? ».

Si j’ai vraiment envie de m’entrainer, peu importe ce qui se passe dans ma vie, pourquoi ne suis-je pas capable de trouver 60, 30, 20, 15,10 ou 5 minutes pour le faire? Par choix mes amies, par choix ! Un choix qui reflète mon envie du moment . Soit parce que j’ai d’autres priorités, soit parce que mon corps a besoin de repos, soit parce que j’ai la flemme etc…

Alors SVP SVP SVP plutôt que de chercher des excuses, questionnez-vous et arrêtez de vous faire du mal. Assumer vos choix ! Vous vous sentirez bien mieux. Il n’y a rien de mal à décider de ne pas s’entraîner

(Enfin un peu de mal quand même 🙂 . Partant du principe que c’est bien pour notre santé, il serait injuste de s’en priver. Mais il s’agit là d’un autre sujet, qui irait avec un article qui s’intitulerait plutôt : pourquoi est-il important de s’entraîner ? )

Bref, je disais donc, ce qui est mal, c’est de se forcer à croire qu’on veut vraiment s’entrainer quand au fond c’est la centième de nos priorités. Ce qui est mal, c’est d’être malhonnête avec soit même et créer un sentiment de culpabilité inutile.Pourquoi trouver des justifications non fondées au lieu de simplement assumer une décision qu’on a prise?

Partant de ces deux points, si vous êtes honnêtes avec vous même, pour les jours où votre motivation vous lâche réellement ces 6 petites astuces peuvent vous aider.

Astuces pour se motiver

1. Revenir à la base / Clarifier ses intentions :
motivation fitness femme qui saute fisherman's bastion budapest

Qu’est-ce qui nous motivait initialement? Pourquoi avions nous décidé qu’il fallait le faire ? Qu’est ce qui arriverait si nous ne le faisions pas? Généralement je clarifie mes intentions au début de tout projet. Je le fais à la seconde où je suis inspirée à faire quelque chose et que je suis hyper motivée puisque c’est à ce moment-là que j’ai les meilleurs arguments pour me convaincre. Toutefois cette méthode peut être utilisée à tout moment et elle fonctionne!

Je vous conseil d’écrire vos réponses quelque part de facilement accessible. Vous souhaitez l’avoir à portée de main au moment où vous aurez besoin de les relire. J’utilise le bloc note de mon téléphone ou mon cahier de note que j’ai toujours sur moi.

L’idée est définir clairement ce qui vous motive : votre but. Ensuite vous devez vous imaginer atteindre ce but, imaginer comment vous vous sentez à ce moment-là. Enfin, imaginez ce qui arriverait si vous abandonniez, imaginez votre vie sans les résultats souhaités. Dans vos notes vous devez clairement décrire votre vision et vous en imprégner.

Si après cet exercice, vous êtes toujours déterminée à atteindre ce but, c’est qu’il en vaut la peine, à vos yeux. Ainsi, les jours où vous allez moins bien , il suffit de relire vos notes , de repenser à cette sensation d’avoir réalisé votre objectif ou à ce que vous ne voulez absolument pas voir se réaliser (l’échec). Ayant toutes les cartes entre les mains et ne voulant surtout pas être responsable de votre échec, vous risquez de filer vous entraîner.

2. Explorer :

Quelques fois nous perdons notre motivation tout simplement parce que nous ne choisissons pas la bonne activité. Il est important d’essayer plusieurs activités afin de mieux se connaître, savoir ce qu’on aime/ce qu’on aime pas et de comprendre pourquoi?

En faisant des activités que vous adorez, les pratiquer ressemblent plus à un jeu, quelque chose de sympa et non à une contrainte/une obligation. De plus, à force d’essayer de nouvelles activités, vous finirez certainement par en aimer plus d’une. Vous pourrez ainsi les alterner dès que vous en sentez le besoin.

Il existe un tas d’activités, je suis sûre qu’il y en a au moins une ou deux qui vous rendra heureuse : Pilate,yoga,course, natation, TRX, crossfit, cours en groupe, spinning, danse… La liste est longue, donnez-vous le temps d’explorer.

3. Avoir une routine :

Il est important de réserver du temps dans votre agenda pour votre entraînement et ne jamais planifier quelque chose d’autre pendant cette plage sacrée.

Avoir une routine vous permet de créer une habitude. Et nous avions dit plus tôt que l’habitude c’est ce qui vous fait continuer. Si un jour vous n’avez pas envie d’aller à la salle, forcez-vous et allez – y même si c’est pour faire 15 min sur le tapis. Si vous ne pouvez vraiment pas vous rendre à la salle, faites un HIIT à la maison. (Je vous parlerai plus en détail des HIIT dans un autre article).

Pourquoi respecter votre routine ? Vous apprenez à votre cerveau à honorer ses engagements. Il comprends qu’il n’est plus envisageable de se dire « je laisse tomber, ce n’est pas grave » . Vous vous programmez ainsi à ne plus penser systématique à cette phrase «  et si je n’y allais pas » puisque ce n’est plus une option.

motivation fitness exercice d'étirement fisherman's bastion budapest
4. S’inspirer et/ou s’entourer de personnes qui y arrivent :

S’entourer de personnes qui partagent nos valeurs, qui sont toujours positives et qui s’entraînent tout le temps, c’est encourageant et ça motive. Les discussions que vous avez sont différentes, vous vous sentez moins seules dans cette aventure et vous réalisez que c’est possible : ces personnes en sont la preuve.

Si vous n’en connaissez pas personnellement, il y en a des tonnes sur les réseaux sociaux, n’hésitez pas à les suivre et regarder leurs vidéos/posts lorsque vous avez besoin d’un petit boost.

Vous pouvez également avoir un/une partenaire pour vos séances d’entraînement. Pour certain c’est plus facile à deux . Vous devenez comme un partenaire d’imputabilité l’un pour l’autre. Il faut toutefois choisir quelqu’un de fiable , qui saura vous encourager et vous pousser à dépasser vos limites. L’objectif n’est pas d’aller bavarder à la salle ou encore aller boire un verre au lieu de s’entraîner le jeudi soir.

5 . Se récompenser :

L’astuce la plus cool selon moi! Hey oui, qui n’aime pas les cadeaux ? Ici, il s’agit de se promettre une récompense si on atteint notre objectif. Dans le cas où cet objectif se réalise qu’après plusieurs mois/années, il faudrait le décomposer en plusieurs jalons intermédiaires. Choisissez des récompenses auxquelles vous tenez vraiment, l’idée de ne pas les avoir vous incitera encore plus à vous entraîner.

Des exemples : “Si je respecte mon plan d’entraînement sur 3 mois, je m’offre cette chaussure dont je rêve tellement ” . “Si j’arrive à respecter mes objectifs de cardio sur 3 semaines , je m’achète mon gâteau préféré” . “Si je respecte mon plan , je m’offre de nouveaux vêtements de sports” .

6. Ne pas se décourager :

C’est normal d’avoir des journées qui ne se passent pas comme prévues, nous ne sommes pas des robots. De plus il est important d’écouter son corps. Alors ne soyez pas trop dures avec vous même, ce n’est pas parce que vous n’y arrivez pas aujourd’hui que vous n’y arriverez jamais. Permettez vous d’avoir du plaisir en réalisant vos objectifs.

Enfin, il n’y a pas de recette magique, les résultats viennent avec le temps. Ne vous découragez pas! Laissez passer les mauvais jours derrières et revenez d’attaque, Persevérez.

À lire également : Et si on arrêtait de vivre sur le pilote automatique ?

motivation courir