Comment contrôler ses pulsions alimentaires?

Pulsions alimentaires : Table remplie de dessert
Photo by Troy T on Unsplash

Et si on parlait un peu de nos pulsions alimentaires? La semaine dernière en rentrant dans mon auto pour aller au travail, j’ai senti une odeur de croissant. Vous savez ce bon croissant parisien! Les premières secondes, je me suis dis  » humm que ça sent bon » ensuite je me suis demandée  » pourquoi mon auto sentais le croissant? je n’avais pas acheté de croissants récemment et le garage ne sentait pas le croissant » puis enfin c’était le moment redouté, au bout de 20 secondes à peine, j’avais une envie de croissant, je ne voyais que ça, je ne rêvais que de ça…

Il t’arrive peut-être d’avoir des envies soudaines d’aliments sucrés ou gras? Dans mon exemple la cause était claire, je venais de sentir une odeur. La plupart du temps ce n’est pas le cas… Il m’arrive d’avoir absolument besoin d’une crème glacée ou d’une pizza (aux crevettes!!!) sans l’avoir « vue » ou « sentie ».

Pendant longtemps je carburais aux sucreries. Je peux te dire que je ne contrôlais absolument pas mes envies. J’engloutissais mon pot de glace puis j’avais des remords sur plusieurs jours. Aujourd’hui il m’arrive de vider mon pot de glace mais sans remords, parce que c’est contrôlé et je l’assume.

Qu’est – ce qui pourrait créer ces pulsions soudaines?

Plusieurs facteurs pourraient être responsables de ces envies, entre autres :

1 – Un déséquilibre dans notre vie :

Lorsque nous sommes émotionnellement affectées, il nous arrive de chercher du réconfort dans la nourriture. Ça pourrait être le stress, la colère ou encore le fait de vivre une situation triste, ça pourrait être l’ennui ou l’insatisfaction par rapport à son travail par exemple. Beaucoup de personnes essaient d’oublier temporairement les déséquilibres de leur vie en mangeant (je plaide coupable).Vous avez certainement déjà entendu l’expression « manger ses émotions? » c’est exactement ça!

Pulsions alimentaires : Pizza et frites
Photo by Eiliv-Sonas Aceron on Unsplash
2- Un déséquilibre alimentaire :

Notre corps a besoin de plusieurs nutriments et lorsqu’il en est privé, il en demande. Une alimentation très restrictive en glucide par exemple entraînera une baisse d’énergie et donc un besoin urgent de manger quelque chose de sucrée ou énergisant. Par ailleurs nous voulons idéalement manger varié, si nous ne mangeons pas assez de fruits et légumes par exemple ou pas assez de gras, il y a de fortes chances que notre corps en demande à un moment.

3- Une déshydratation

Une manque d’eau pourrait aussi être la cause de nos fringales. La sensation de faim et de soif seraient associées à la même zone du cerveau et pourrait créer une petite confusion. Il nous arrive par exemple de finir de manger et d’avoir encore faim. Nous nous disons que nous avons besoin d’autre chose, quelque chose qui nous ferait plus plaisir mais en vérité nous avons probablement juste besoin de boire de l’eau car notre corps est déshydraté.

4- Envie de revivre une sensation

T’arrives t’il d’avoir des souvenirs (d’enfance peut – être?), liés à des aliments en particulier. Il y a ces biscuits en Hongrie que je mangeais quand j’étais petite, ils ne sont pas particulièrement sucrée ou quoique ce soit, mais à chaque fois que je les mange, je suis heureuse. J’ai ces souvenirs d’enfance qui remontent et je pense à ma grand mère. Bref, tu imagines bien ce qui se passe lorsque j’arrive à Budapest : j’achète des paquets de ce biscuit et je me lâche…(en essayant très fort de me contrôler haha).

Des fois, nous avons simplement besoin de revivre une expérience, de recréer une sensation que nous avons appréciée lorsqu’on mangeait un repas. On associe alors ce repas à cette sensation et on désire à tout prix le reprendre pour la vivre de nouveau. Tu as essayé ce délicieux plat de pâtes au fromage la dernière fois dans ce restaurant et depuis tu ne rêves que d’y retourner?

5- Nos hormones

Hé oui, nos hormones peuvent également être responsables de ces petites rages. La grossesse, nos menstruations, la ménopause ou toute fluctuation d’hormones (créée par le stress par exemple) pourrait en être la cause.

6- Un changement d’habitude drastique ou soudain

Changer brusquement ses habitudes alimentaires (ou toute autre habitude) pousse notre corps/cerveau dans un certain inconfort. Il veut par conséquent revenir dans un état qu’il connaît et il veut retrouver son confort et ses vieilles habitudes.Il crie alors qu’il a besoin de ce dont tu le prives (ou juste d’une sensation de calme/bonheur et quoi de mieux que de manger quelque chose de réconfortant? Sacré cerveau…).

Que faire lorsque ces envies soudaines nous traversent l’esprit?
1- Pratiquer la pleine conscience

Je t’entends déjà crié  » mais cette fille, elle pense que la pleine conscience est la solution à tous les maux ou quoi? » haha pas tout à fait ; mais de plusieurs maux? certainement… J’ai réussi à te le prouver à travers la plupart de mes articles, alors laisse – moi reessayer ici.

En prenant conscience de ta rage de faim (et de tes émotions), tu peux essayer de comprendre pourquoi tu te sens ainsi, ce qui l’a déclenchée. Tu peux alors essayer de résoudre le « problème » plutôt que de sauter sur cette nourriture que tu désires tant. Moi par exemple, lorsque je suis hyper crevée après une journée au travail qui n’a pas été aussi satisfaisante que je le souhaitais ou qui a été juste trop longue, j’ai envie de me réconforter avec un repas « acheter à l’extérieur ». Ça me donne l’impression de me faire un cadeau, je me dis que c’est « plus cool » que mon repas « maison ».

En prenant conscience de cette fausse idée, j’arrive à me raisonner en me disant que ce n’est pas vrai! Je sais que j’essaie juste de me réconforter. Je pense alors à mon repas maison qui tout compte fait est meilleur et à une autre activité que je pourrai faire pour me réconforter. Une douche chaude peut-être?

Le « problème » pourrait être n’importe quoi, une des 6 raisons citées plus haut ou autre chose. L’idée c’est de le cibler. La première fois tu n’y arriveras peut – être pas mais demande toi s’il y a un lien ou une similarité entre les situations où ça se produit. Est-ce que ça arrive à des moments spécifiques? À des endroits spécifiques? Quand tu as des conversations particulières? Ou alors quand tu dors mal? Peut-être lorsque tu es triste? Ou que tu parles avec quelqu’un en particulier? Toutes ces questions pourraient t’aider à trouver la cause.

2- Boire de l’eau

Comme mentionné tout à l’heure c’est peut-être simplement dû à une fausse sensation de faim. La prochaine fois que tu as une fringale, bois beaucoup d’eau et attends quelques minutes…il y a de fortes chances que ton envie passe.

3- Trouver une alternative plus santé à tes pulsions
Pulsions alimentaires : alternative smoothie
Photo by Brenda Godinez on Unsplash

Dans mon cas, j’ai trouvé plusieurs alternatives à mes envies de sucre. Je prends des fruits, ou des smoothies ou du chocolat noir. C’est tellement bon et ça me procure le même effet (à long terme j’ai même tendance à préférer ces options à toutes les autres sucreries que j’aimais). Il est donc important d’explorer des options santés, en particulier quand tout va bien et de TOUJOURS AVOIR SOUS LA MAIN l’option qu’on préfère. Ainsi, le moment venu, on sait exactement ce qu’on adore manger qui pourrait calmer notre envie, qui ne nécessite aucun effort, qui est disponible (parce qu’on avait prévu le coup) et qui reste très bon pour la santé.

5- Préparer à l’avance ses repas

Personnellement c’est quelque chose qui m’a beaucoup aidé. J’ai plus tendance à céder à mes pulsions lorsque je n’ai rien de prêt à manger à côté. Ça rejoint un peu le point précédant. De façon générale, si tu n’as pas de lunch ou de petit déjeuner au travail, la probabilité que tu manges dehors est élevé. Manger dehors est synonyme de tentation. Savoir que tu peux acheter tout ce que tu veux, peut facilement créer des rages parce que le choix est vaste.

6- Vider ta cuisine de ces choses qui te font perdre le contrôle

Si tu n’en a pas chez toi, il y a de fortes chances que tu n’en manges pas (1 fois sur 2 au moins). Oui, tu seras frustrée mais au moins tu n’auras pas cédé puisque tu n’as rien de disponible à portée de main.

7- Céder à la tentation mais …

Lorsque tu sais pourquoi tu as tes pulsions, ce n’est pas du tout grave que tu y cèdes (en supposant bien sûr que tu travailles à régler le problème). La vie est courte et belle, ne te prive pas! Tu peux déguster cette crème glacée avec modération. En pratiquant encore une fois la pleine conscience en mangeant (c’est à dire en savourant, en étant reconnaissant de pouvoir déguster cette glace, en essayant de deviner tous les arômes qu’elle contient), tu as de fortes chances d’en manger moins parce que tu laisses le temps à ton corps de comprendre que finalement, il n’a plus faim et qu’il a eu sa petite dose de réconfort.

pulsion alimentaire crème glacée
Photo by Christiann Koepke on Unsplash

Par ailleurs, il ne sert à rien de culpabiliser. Culpabiliser entraîne des émotions négatives et du stress.On décide de se priver encore plus la prochaine fois, ce qui va augmenter le désir d’en avoir. Résultat une pulsion plus forte, on craque et le cercle vicieux continu.

Alors pour revenir à mon envie de croissant de la dernière fois … Tout le long du trajet, je me suis convaincue que ce n’était pas une vraie faim et que j’étais assez forte pour ne pas céder. J’ai bu beaucoup d’eau et penser à mes collations, puis à mes activités de la journée. Et j’ai fini par oublier.

Enfin, je pense qu’il faut être conscient de nos motivations réelles à dépasser ses rages. Dans mon article 6 astuces pour se motiver à s’entraîner, je présente comme tu l’as compris des astuces pour se motiver. Je pense que ces astuces s’appliquent un peu à tout, pas seulement à l’entraînement. Tu pourrais donc les utiliser pour combattre l’envie de céder à tes pulsions alimentaires.

As – tu aimé cet article? Si oui, n’hésite pas à le partager pour m’encourager. Par ailleurs, laisse-moi savoir en commentaire si tu as des pulsions alimentaires et comment tu les gères.

Partager:
Chaque histoire/expérience peut inspirer ou aider quelqu'un dans le besoin alors n'hésitez pas à nous partager la vôtre en commentaire. Si vous aimez cet article ou avez une remarque constructive, n'hésitez pas non plus , ça fait toujours plaisir de vous lire ! À bientôt ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?