10 conseils pour prioriser ses projets personnels

Et s’il était temps de prioriser? Des objectifs plein la tête, de la détermination mais pas assez de temps ou pas assez de « ressources »? … S’il t’arrive de penser que tu as « trop de choses à faire » , si tu as l’impression de ne pas vraiment avancer dans tes projets ou si tu ne sais tout simplement plus où donner de la tête, alors cet article est pour toi.

priorisation et organisation
Photo by Marten Bjork on Unsplash

J’ai lancé mon blog dans le but d’aider les jeunes femmes comme moi à être plus performantes malgré leur défis quotidiens! En d’autres mots pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs sans compromettre leur santé mentale et physique, leur bien-être. Selon moi, sacrifier son bien-être pour réussir est un échec total. Quel serait le but de réussir dans ses projets, si on ne peut profiter ni du résultat obtenu, ni de l’expérience vécue pour y arriver, tout simplement parce que le projet nous a brûlé?

Et si Performance et Priorisation allaient de pair?

Pour qu’un projet se réalise, il faut qu’il soit clairement défini, il faut savoir pourquoi on le fait et ce qu’on attend comme résultat. Il faut également avoir défini nos principales étapes et des dates de réalisation. Il faut pouvoir à chaque moment être en mesure d’évaluer notre projet, c’est à dire pouvoir dire, en tout temps, s’il avance bien ou pas, parce que nous avons pré-établi des indicateurs très précis à cet effet.

Pour cet article je suppose que tu sais déjà faire tout ça. Si ce n’est pas le cas, c’est important de travailler dessus en premier (tu souhaites que j’écrive un article sur le sujet? ou tu as besoin d’aide? N’hésite surtout pas à venir m’en parler…). Je disais donc que pour l’instant, je suppose que tu as un plan très clair en tête mais que tout va mal parce que ton assiette déborde, tes tâches s’accumulent et tu ne t’en sors plus. Tu as de la difficulté à prioriser, tu veux tout faire et tu te mets énormément de pression…Comment t’en sortir?

Reprendre le contrôle de ton plan …

Prioriser ses activités
Photo by STIL on Unsplash

Lorsqu’on arrive à un stade où nous sommes totalement submergées par nos activités, il est important d’en prendre conscience et d’y remédier. C’est tout à fait normal et ça ne veut en aucun cas dire que nous sommes « incompétentes ». Ça veut juste dire que c’est le moment de prendre du recul et d’examiner la situation, afin de comprendre ce qui va mal.

Après cette petite analyse on réalise en général, que le problème c’est nous! Soit qu’on s’est imposée trop de contraintes soit qu’on en n’a pas assez mises.

Je m’explique :

On s’impose des contraintes par exemple :

  • Lorsqu’on se fait un échéancier serré, sans aucune marge de manoeuvre ( « je dois absolument finir mon projet avant cette date » . Est- ce que tu DOIS vraiment le faire ou c’est une contrainte que tu viens de te rajouter juste pour te stresser?) ou
  • Lorsqu’on prévoit de faire dix milles tâches TOUTE SEULE ( « je vais m’occuper de ça et de ça et de ça » , tout simplement parce que « je ne veux pas demander de l’aide » ou que « je ne fais confiance à personne » ou que « je crois que je suis Wonder woman »)

On ne se met pas assez de contraintes par exemple :

  • Lorsqu’on accepte de faire plusieurs choses parce qu’on ne sait pas dire non! ( « je vais m’occuper de mon projet mais je vais aider mon amie à faire son shopping »)
  • Lorsqu’on passe plus de 30% de notre temps à faire des choses qui n’ont rien à voir avec notre plan/projet.

Mes 10 astuces pour reprendre le contrôle de son plan

1. Revenir à la base : ton « Pourquoi » et ton plan initial

Lorsque je me sens un peu perdue, j’essaie de penser à mon objectif initial : Qu’est ce que je veux faire et pourquoi? Quel était mon plan? Est-ce que je respecte toujours mon plan ? J’imagine que NON, parce que dans mon plan ce n’était certainement pas prévu que je perde le contrôle :). Qu’est ce qui a été ajouté alors? Est-ce absolument nécessaire pour atteindre mon objectif ? Si non, vous devinez que j’arrête ces activités. Il est hors de question de passer du temps sur quelque chose qui n’est pas essentielle pour l’atteinte de mon but. Si oui, ça veut dire que ces choses avaient été omises lors de la planification initiale . J’essaie de trouver une solution pour respecter les dates initiales. S’il n’y a pas de solution (mais vraiment aucune solution), j’assume mon retard et je replanifie la fin du projet. Autant l’assumer tout de suite, que de se voiler la face tout le long, se stresser chaque jour pour finir par dépasser quand même la date initialement prévue.

Ici, prendre en note qu’il pourrait même s’agir d’évaluer des activités/évènements de notre vie qui n’ont pas de lien avec nos projets. Exemple « je suis tombée enceinte » mais ce n’était pas prévu dans ma planification initiale. Évidemment une grossesse et tout ce que ça implique, vient impacter l’évolution ou la façon de gérer mon projet.

2. Choisir même quand c’est difficile de choisir

Ils nous arrive de penser que TOUTES les tâches sont importantes. Il faut se rappeler qu’en situation de crise tout semble urgent. Cette urgence nous donne une impression d’importance, mais il faut vraiment faire la différence entre important et urgent. Et toujours prioriser les projets importants.

Important: Absolument nécessaire sinon le projet échoue.
Urgent : Besoin de le faire le plus tôt .

Lorsqu’on travaille sur plusieurs projets en même temps c’est pareil, il faut faire la différence entre celui qui est vraiment important pour nous et ceux qui sont urgents ( les prochaines astuces t’aideront à y voir plus clair lorsqu’il s’agit de comparer différents projets).

Enfin, ne pas oublier que « ne rien choisir » ou « ne rien prioriser » c’est comme choisir « d’échouer » ou de « perdre le contrôle ». À moins d’être très chanceuse, c’est ce qui arrivera… Tandis que lorsqu’on fait un choix, aussi difficile soit-il, on peut mettre notre énergie sur les bonnes choses, se sentir mieux et moins stressée ou moins coupable. Nous savons justifier notre choix et nous savons que nous ne pouvons pas mieux faire à ce moment précis.

3. Vérifier si le projet/la tâche est alignée avec tes valeurs

Dans mon article sur « identifier et vivre selon tes valeurs » , j’ai expliqué l‘importance de connaître ses valeurs. Si vous ne les connaissez pas, je vous recommande fortement de lire l’article et de télécharger mon guide pour identifier vos valeurs et comprendre comment les respecter.

Une fois que nous connaissons vos valeurs, il faudrait comparer les projets et prioriser celui qui s’aligne le plus avec nos valeurs en ce moment. Pourquoi? Parce que même si tous les projets sont « important », c’est celui là qui nous rendra heureuse, c’est celui là qui nous boostera, c’est celui là qui est le plus aligné avec qui nous sommes. Alors peu importe les difficultés on saura toujours trouver notre force intérieur et on aura toujours une certaine satisfaction. Une fois que ce projet sera complété, on sera encore plus d’attaque pour les autres.

À noter que j’ai écris qui s’aligne « LE PLUS » avec nos valeurs, parce que si le projet ne s’aligne pas du tout avec nos valeurs il ne devrait même pas être notre projet.

4. Imaginer ce qui pourrait vraiment arriver si le projet/la tâche ne se fait pas

Si tu as encore beaucoup de mal et trop de choses dans ton assiette, je te propose de te demander ce qui pourrait vraiment arriver si le projet ou la tâche ne se fait pas? Est – ce si grave que ça? (si personne ne meurt, alors non 🙂 ) . D’ailleurs, rien n’est garanti dans la vie, même si tout était sous contrôle en ce moment, ce projet pourrait ne pas se réaliser parce que nous n’avons aucun contrôle sur le future. Le but n’est pas d’être négative ou pessimiste ici, encore moins de penser que notre projet est voué à l’échec. Le but est de relativiser. Nous avons tendance à ajouter de l’urgence à tout, simplement par peur de l’échec, parce que nous essayons de contrôler un futur sur lequel on n’a pas 100% contrôle de toute façon. Lorsque nous acceptons que l’échec pourrait être une éventualité, ce sentiment d’urgence et la pression sont moins forts. Nous avons plus de clarté pour décider quoi faire en premier puisque nous sommes moins stressée. Nous avons moins peur de laisser certaines tâches ou projets de côté (pour un certain temps par exemple).

5. Demander de l’aide

Bien souvent nous n’aimons pas demander de l’aide, encore une fois la Wonder Woman en nous se croit capable de tout faire. Parfois, on a peut être juste besoin d’un peu d’aide. Il pourrait s’agir de l’aide d’un « expert » qui a plus de compétence sur une tâche qui nous prendrait une éternité parce que nous ne la maîtrisons pas. Ça pourrait aussi être quelqu’un qui nous donne simplement un coup de main parce que la tâche n’est pas si compliqué et pourrait être faite par n’importe qui. Enfin ça pourrait être de l’aide pour d’autres activités de notre vie afin de se créer plus de temps libre, par exemple : de l’aide pour préparer le repas de la famille, pour amener les enfants à la garderie ou à la piscine etc…

Oui! tu peux demander de l’aide pour ton projet. Oui! tu peux également demander de l’aide pour les autres activités qui te prennent du temps et qui t’empêchent de travailler sur ton projet. Comme je le dis, dans tout ce que tu fais :

Regarde autours de toi, il y aura toujours quelqu’un qui veut et qui peut t’aider.

6. Prendre du recul, s’accorder du temps pour relaxer et dormir !

« Alloooo , Mais Tracy tu es folle! Je te dis que je suis en retard sur mon projet et tu me demandes de prendre du recul ! »

Oui madame, et j’aurais même dû le mettre en premier !!!!! (En vérité, je n’ai pas vraiment mis d’ordre puisque chacun prendra l’astuce qui peut l’aider en ce moment).

Ton corps a besoin d’une pause, UNE VRAIE…. même si tu ne t’accordes qu’une journée de repos (pas assez généreux mais …) ça me va ! C’est mieux que rien . Le but est de te déconnecter de toute cette situation pour te reconnecter avec toi-même. C’est plus facile de prendre des décisions quand notre esprit est plus calme. D’ailleurs nous prenons souvent les meilleures décisions lorsque nous sommes calmes. Par ailleurs si ça fait plusieurs jours/mois que tu es débordée, ne penses-tu pas que ton corps à besoin de repos? Tout ceci peut attendre, parce que TA SANTÉ EST BIEN PLUS IMPORTANTE.

7. Définir tes 3 prochaines priorités

Tu sais que j’adore ça, mon fameux « TOP 3  » . Lorsque mon assiette déborde (ou pas), je me demande quel est mon top 3. Quelles sont les 3 premières choses que je devrais faire? Une fois que c’est écrit. Je mets toute mon énergie dessus. Si une tâche ne fait pas partie de mon top 3, elle doit attendre. C’est seulement quand j’ai complété mon top 3 que je peux passer à autre chose.

En tout temps, te demander si ce que tu fais, fait partie de ton top 3. Tu es sur instagram? Est-ce que ça fait partie de ton top 3 ? Non ? Eh bien, quitte instagram immédiatement et occupe toi de ton top 3 !

8. Définir tes top 3 sur l’année ou sur la durée du projet

Et oui, il ne faut pas utiliser la méthode du top 3 uniquement pour s’aider sur le moment. Elle peut servir à bien plus …

Personnellement j’ai toujours un top 3 de jalons pour l’année , ensuite je choisi mon top 3 pour chaque trimestre (qui devrait être nécessaire pour exécuter mon top 3 de l’année) , puis un top 3 pour chaque mois (lié à celui du trimestre) et ainsi de suite ….. un top 3 pour chaque semaine et enfin un pour chaque jour.

Je trouve que c’est une belle façon de s’obliger à se concentrer sur l’essentiel. Si tu souhaites en apprendre plus sur ma méthode pour identifier tous mes top 3, laisses-moi savoir en commentaire.

9. Accepter d’abandonner

Reprendre le contrôle sur un plan peut également dire abandonner le plan initial ou le projet.

Parfois on s’accroche à certains projets parce qu’ils ont une signification particulière, parce qu’on essaie de se prouver quelque chose, parce qu’on a peur d’être jugée, honte que les autres se moquent de nous et nous prennent pour des « looser » si nous abandonnons. Et bien tu sais quoi? « TANT PIS POUR EUX » . Le jugement des autres ne nous intéresse pas. La vrai question est : Est-ce que ce projet en vaut vraiment la peine? Est-ce que la situation va vraiment s’améliorer ou est – ce que je sacrifie mon bien-être, je force tout en sachant que je n’anticipe aucun changement? Est – ce que la vie n’essaie pas de me dire de travailler sur autre chose? Est- ce qu’il résonne réellement avec mes valeurs, est- ce que les raisons qui me poussent à le faire sont réellement saines? Est-ce que c’est vraiment nécessaire de sacrifier ma santé et ma vie pour ce projet?

C’est ok d’abandonner ! Même si ça te fait mal aujourd’hui, c’est ok … parce que le meilleur reste à venir.

Je préfère accepter mon « échec » , apprendre de mes erreurs que de continuer à foncer la tête baissée en refusant d’accepter la réalité, en sacrifiant ma santé pour je ne sais quelle raison? L’orgueil? La fierté? Non merci ….

10. Profiter de l’instant

Quelque soit la situation que tu traverses dans tes projets, c’est une occasion parfaite d’apprendre, de grandir et de devenir meilleure. Plutôt que stresser ou de déprimer, respire et profite de l’instant. Prends conscience de ce que tu ressens, pourquoi et comment tu le gères. Demande toi ce que tu pourrais faire à ce moment précis pour célébrer la vie que tu as la chance d’avoir, cet instant que tu as la chance de vivre. Sois reconnaissante et crois en toi. Crois en tes facultés ! Parce que tu vas y arriver! Tu trouveras la solution …

Priorisation et équilibre
Photo by Jeremy Thomas on Unsplash

J’espère que cet article t’a aidé. Peu importe les résultats qu’on souhaite obtenir, professionnellement ou personnellement , prendre soins de soi mentalement et physiquement et avoir un meilleur équilibre dans sa vie devrait rester la priorité.

Oui, il faut mieux manger, faire de l’exercice mais pas que ça! Nous oublions souvent que notre corps à besoin de plus : il a besoin d’être écouter, il a besoin de s’arrêter de temps en temps pour recharger, il a besoin de repos, il a besoin d’attention.

As tu aimé cet article? Laquelle de ces astuces te parle le plus en ce moment? Laisse – moi savoir en commentaire.

À lire également : Et si identifier et vivre selon tes valeurs était la solution à ton problème?

Partager:
Chaque histoire/expérience peut inspirer ou aider quelqu'un dans le besoin alors n'hésitez pas à nous partager la vôtre en commentaire. Si vous aimez cet article ou avez une remarque constructive, n'hésitez pas non plus , ça fait toujours plaisir de vous lire ! À bientôt ♡

2 Commentaires

  1. Celia
    juillet 16, 2019 / 2:21

    J’ai lu cet article parce que je me sentais acculée et j’ai vraiment beaucoup de mal à gérer mon temps. A vrai dire je fais des choses qui ne vont pas dans le sens de mes projets. Déjà apprendre à me reconnecter avec moi même. Et ensuite définir ma top liste priorité et y mettre de la rigueur.
    J’espère arriver à mettre ça en application.
    Thank you Tracy.

    • Themindfulady
      Auteur
      août 3, 2019 / 4:26

      Coucou ma belle, je viens juste de voir ton commentaire. Désolée…Je suis contente que l’article t’ai aidée. J’espère que tu as réussi à suivre ces étapes. C’est important de se reconnecter à sois-même. N’hésites surtout pas si tu as des questions et/ou besoin d’aide.xoxo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?